Laver une couverture en laine : pas si compliqué !

Dès que l’on évoque la matière laine dans nos vêtements, nos textiles, la question de l’entretien se pose comme un réflexe.

Nous avons pris l’habitude d’acquérir des textiles synthétiques, souvent issus de dérivés de produits pétroliers, qui supportent des températures en machine à plus de 40° et tout type d’essorage.
À contrario, les fibres naturelles de laine sont plus délicates que des fibres synthétiques et requièrent souvent quelques précautions. Pour autant, en respectant quelques principes de base, il est tout à fait possible de consommer des produits en laine sans trop se soucier de l’entretien.

À quelle fréquence laver la couverture en laine ?

La laine offre de nombreux bénéfices. Ils vous feront notamment diminuer largement la fréquence de lavage de votre couverture en laine.
Thermo-régulante, la laine s’adapte à votre température corporelle et vous évite de transpirer. De plus, ses propriétés anti-bactériennes permettent de ne pas enfermer les odeurs dans les fibres.

Plutôt que de laver votre couverture en laine, il  vous suffit de la secouer, lui faire prendre l’air, pour la débarrasser d’éventuelles poussières, odeurs et ainsi la rafraîchir. Sur la rambarde de votre terrasse, votre balcon ou sur un étendoir dans le jardin, cette aération suffit pour régénérer votre couverture en laine.

quelles consignes d'entretien pour laver sa couverture en laine ?

Option 1 : l'aqualavage

La plupart du temps, pour les textiles en laine, cela concerne donc aussi une couverture en laine, un lavage à 30°C, en mode laine ou délicat s’applique. Imaginez le mouton qui a fait pousser la laine sur son dos. Je ne crois pas qu’il apprécie une pluie d’orages à 40°C.
Idéalement, pressez la couverture à la main pour l’essorer en douceur dans votre baignoire. Elle évacue naturellement l’eau en quelques heures.

Si vous n’avez pas de baignoire et que vous optez pour un essorage machine, choisissez l’essorage le plus doux (le moins de tours par minute possible). Ainsi vous évitez à votre couverture en laine de perdre en toucher et tenue ou encore de rétrécir. Dans l’industrie textile, c’est ce qu’on appelle la redoutée instabilité dimensionnelle.
Ensuite, laissez sécher votre couverture en laine à l’air libre, disposée de façon à ce qu’elle ne se déforme pas. Nous déconseillons de suspendre votre couverture en laine à la verticale avec quelques pinces à linge par exemple.
Autre point d’attention : si votre couverture en laine est colorée, il est préconisé d’éviter le plein soleil pour ne pas que ses couleurs deviennent fades. Cette consigne est, par ailleurs, valable pour tout vêtement.
Résumons cette première option : lavage 30°C en mode laine ou délicatessorage tout doux et séchage à l’air libre et à l’ombre.
Le lavage à l’eau a pour avantage de redonner une odeur à votre couverture en laine et l’inconvénient d’un toucher un peu plus rêche.

Option 2 : Le nettoyage à sec

Il est conseillé de faire nettoyer à sec sa couverture en laine au moins une fois par an en pressing. En effet, ce procédé offre plusieurs avantages pour prolonger la durée de vie des fibres naturelles telle que la laine.
Le terme de nettoyage à sec signifie qu’un solvant est utilisé pour dégraisser la fibre et lui enlever toute trace de gras, sueur ou saleté. L’eau aurait ce pouvoir en machine à laver uniquement à haute température (> 60°C). Comme nous le mentionnons dans l’article, la laine comme toutes les fibres naturelles craint la haute température au contact de l’eau.

Crédit photo SEQUOIA

Aussi, ce dégraissage a un gros avantage pour votre couverture en laine : les mites n’attaquent alors plus l’étoffe ! Si vous stockez pendant l’été votre couverture en laine, confiez-la à un pressing doté de la technologie de nettoyage à sec. Vous éviterez ainsi qu’elle soit dévorée par ces petites bêtes.
Il est alors possible d’opter pour un pressing écologique comme Sequoia Pressing. Ils ont développé

pour leur technologie brevetée concernant le nettoyage à sec. Leur solvant d’origine minérale est sans aucun danger pour l’environnement. Ce n’est pas le cas d’autres pressings utilisant des hydrocarbures.
« C’est pour ça que j’ai choisi Sequoia. Utiliser des nouvelles technologies, plus éco responsables, moins énergivores en électricité et en eau pour prolonger la durée de vie des tissus, c’est le futur » nous explique Laeticia du pressing Sequoia Aix-les-Bains.
Les bonus : ce procédé de nettoyage réduit également les risques de déformation du tissu, les couleurs restent intactes et la fibre s’adoucît. Il est important de noter aura aucun impact sur l’odeur de votre couverture, le solvant n’a pas d’odeur !
Quel que soit votre choix, une règle de base persiste : consulter attentivement les consignes d’entretien sur les étiquettes produits.

Bien lire l'étiquette avant de laver votre couverture en laine

En effet, les fabricants de produits en laine ont souvent la volonté de confectionner des produits naturels et durables. Pour cela, ils prêtent une attention toute particulière à bien indiquer les consignes d’entretien.
Ils vous livrent sur les étiquettes ou des notices dédiées, le mode d’emploi pour bien laver votre couverture en laine. Si toutefois le doute persiste, n’hésitez pas à consulter le site internet voire contacter le service client.
Chez Naige, nous testons et lavons nos premiers prototypes produits en suivant ces consignes et tout s’est bien passé ! Le cocon nomade peut être lavé ou nettoyé à sec tout en gardant ses belles propriétés.
Nous répéterons ces tests de lavage et d’entretien avant de commercialiser nos produits en laine pour s’assurer de leur durabilité.
Ainsi, nous vous proposons des produits en laine et matières naturelles qui restent simples à entretenir pour avoir plaisir à les porter souvent et longtemps.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *